École des amours

École des amours

dimanche 1 février 2015

Chaîne de 1000

J'ai déjà écrit un billet sur la chaîne de 100, mais je n'avais pas encore écrit celui sur la chaîne de 1000 que j'ai montré à ma grande il y a longtemps déjà. Oups! Et oui, je suis encore à me mettre à jour dans mes billets brouillons. Les photos sont-là, il ne me reste qu'à écrire! ;)

La chaîne de 1000 est accrochée dans la classe comme la photo ci-dessous. 
Cette disposition permet, lors de la première présentation, de montrer à l'enfant que la chaîne de 1000 est fait de dix carrés de 100 (donc dix chaînes de 100). Pour le constater, l'enfant superpose une plaquette de 100 sur la chaîne suspendue en commençant par en haut. Puis, il compte, en descendant, combien de fois il peut superposer ce carré de 100. D'ailleurs, ainsi suspendue, on voit bien que la chaîne en formée de dix carrés de 100.  

On décroche la chaîne et on vient la poser sur le sol en gardant la même disposition. 

On vient placer dix plaques de 100 sur les dix carrés formés par la chaîne placée de cette façon. Cela permet encore une fois une compréhension très visuelle. Dans 1000, on a dix plaques de 100!.
Ensuite, on superpose ces dix carrés de 100 pour que l'enfant constate que l'on se retrouve avec un cube de 1000. C'est alors que l'on dit à l'enfant que cette chaîne s'appelle la chaîne de 1000, car il y a 1000 petites perles comme dans le cube de 1000. C'est comme-ci on avait déroulé le cube de 1000 afin de voir toutes les 1000 perles. 

Ma grande, qui est toujours impressionnée par ces grands nombres et désire aller plus loin, m'a demandé lors de la présentation : «et si on avait dix chaînes de 1000, ça ferait combien?» (c'était avant que je lui montre le 10 000 avec les grandes hiérarchies). Je lui réponds alors «10 000». Elle s'exclame alors : «je voudrais une chaîne de 10 000». Haha!

Je lui aie donc dis qu'il n'y en avait pas, car se serait beaucoup trop long. On a alors déroulé la chaîne de 1000 qui débutait dans le fond de la classe pour sortir et se rendre jusqu'au bout du salon (voir photo ci-dessous). Je les laissé s'imaginer comment elle serait TRÈS longue la chaîne de 10 000 en disant que ça prendrait dix chaînes de 1000 comme celle-là!   
Une fois la chaîne de 1000 bien étendue, on revient dans la classe pour prendre la chaîne de 100 que l'on place à côté de la chaîne de 1000. Elle semble tout à coup bien petite cette chaîne de 100. ;) Note : On ne voit pas la chaîne de 1000 au complet ; elle continue en dehors de la classe. Il m'était impossible de la prendre en photo sur toute sa longueur. 

On débute alors le comptage de cette grande chaîne. Pour se faire, il est plus pratique de placer la chaîne en zig-zag afin qu'elle prenne moins de place. Par contre, ma grande préfère compter sa chaîne en l'étalant sur toute sa longueur. C'est plus impressionnant! Pour voir une photo de la chaîne en zig-zag, vous pouvez aller sur le blog Journal Montessori. Elle explique d'ailleurs très bien cette activité. 
Au début, l'enfant compte comme il l'a déjà fait pour la chaîne de 100
Lorsqu'il parvient à la première centaine, il place la flèche rouge de 100 et il place au-dessus un carré de 100. 

On demande ensuite à l'enfant «si j'ajoute une perle de plus, je vais arriver à...?». L'enfant répond «101». Ici, si besoin, on peut reprendre les flèches vertes des unités, mais ce n'est pas obligatoire. Tous ces déplacements de flèches peuvent devenir vite fastidieux. Donc, à partir de-là, on peut compter de 10 en 10 en déplaçant seulement les flèches bleues des dizaines (on reprend les mêmes neuf flèches bleues que l'on déplace au fur et à mesure). Plus tard, lorsque l'enfant s'est déjà bien entraîné avec cette chaîne, il est aussi possible de compter de 10 en 10, mais sans placer les flèches bleues. On place alors que les flèches rouges des centaines.
Voici le bout de la chaîne où nous arrivons finalement à 1000 et nous plaçons la grosse flèche verte 1000. ;) On ne le voit pas sur la photo, mais au-dessus de la flèche verte 1000, on place le cube de 1000. Vous pouvez trouver toutes les flèches à imprimer pour la chaîne de 100 et celle de 1000 sur la boutique de documents Montessori.

Lorsque toutes les flèches sont placées, on pointe une des perles à l'enfant et on lui demande le nombre qu'elle représente. On peut aussi lui demander : «peux-tu me trouver la perle 345?». Bref, on joue quelque fois à ce petit jeu en variant le sens des questions.

Plus tard, j'ai présenté cette fiche de la Boutique de documents Montessori. Elle permet d'écrire les nombres de 1 à 1000 en comptant par bonds de 10. 

Ma grande avait peu reprise cette chaîne après sa présentation. Par contre, après l'été, elle a choisi d'elle-même de faire la chaîne de 1000 à plusieurs reprises. Ce long travail qui demande patience et minutie lui donnait à présent envie. Puisque cela venait d'elle, elle était très motivée et attentive! ;)  
Et le chat qui s'en mêle, bien curieux par tout ce matériel qui s'étend jusqu'au salon. ;) Remarquer : sur la photo, les flèches sont à présent dorées (couleur des perles) et les nombres sont écrits en entier (exemple : 710, 720, 730...). Au début, ma grande travaillait avec les flèches vertes, bleues et rouges. Les bleues ne comptaient que les dizaines (10, 20, 30, 40...) sans égard de la centaine où l'enfant était rendue. Ce travail servant à approfondir le système décimal. L'enfant comptait tout de même 710, mais il déplaçait au fur et à mesure les flèches des dizaines en comptant par bonds de dix. Ici, ma grande comptait encore par bonds de dix, mais elle plaçait toutes les flèches dorées tout le long de la chaîne (avec les nombres écrient en entier). Il s'agit ici d'un autre travail avec la chaîne de 1000 qui permet de travailler la lecture de nombre et le classement.   
La chaîne est presque terminée. Ma grande vient de placer la flèche rouge de 900 et de placer neuf carrés de cent au-dessus. Pour ne pas se mêler avec toutes ces flèches dorées, ma grande avait classé au préalable les flèches par centaine (exemple : toutes les flèches de 100 ensemble... 110, 120, 130...). Donc, ici, elle était rendue à neuf centaines, elle avait donc apporté le paquet de flèches des 900 (910, 920, etc) près d'elle. 

Une fois terminée, cette fois, je lui plaçais des petites flèches vierges à certains endroits sur la chaîne. Elle devait écrire sur la flèche le nombre correspondant. 

Je lui demandais également le travail inverse ; c'est-à-dire que je lui donnais quelques flèches vierges sur lesquelles j'avais écrit un nombre. Elle devait donc trouver son emplacement sur la chaîne. Cela a bien plu à ma grande.

Voilà! L'enfant s'est à présent dénombrer jusqu'à 1000 et bien se repérer sur cette chaîne. Ma grande n'a jamais eu de difficulté à classer des nombres en ordre croissant ou décroissant ou déterminer quel nombre est le plus grand et le plus petit. Je suis certaine que le travail de numération sur les chaînes a notamment permis d'ancrer visuellement l'ordre des nombres pour permettre à ma grande de bien s'y retrouver une fois sur papier. Je n'aie même pas eu besoin de lui expliquer que lorsque l'on veut trouver le plus grand nombre, on regarde d'abord le premier chiffre. S'ils sont identiques, on passe donc au deuxième chiffre pour les comparer... etc. ;) Elle a compris cela tout seul! Les miracles de Montessori? ;) 

2 commentaires:

  1. super cet article! j'ai justement ré-accroché la chaine et Coco compte compte compte et recompte ces derniers jours alors je vais tenter de lui présenter "comme il faut" !

    RépondreSupprimer