École des amours

École des amours

dimanche 23 juin 2013

Masculin-féminin + Singulier-pluriel

Pour faire suite à mon long billet sur la grammaire, voici un billet plus court sur des activités de grammaire fort simples : les tris des noms selon le genre (masculin-féminin) et selon le nombre (singulier-pluriel). 

1ère étape : Trier des noms d'animaux selon que c'est la femelle ou le mâle. 

On place d'abord des étiquettes où il est inscrit 'mâle' et 'femelle'. On place ces étiquettes en haut afin de former deux colonnes (une colonne pour les animaux mâles, et une autre pour les femelles). L'enfant lit chaque étiquette et les places en colonne sous la bonne étiquette. Exemple : l'enfant lit 'bouc', et doit donc le placer sous l'étiquette mâle. S'il lit 'chatte', il placera cette étiquette sous l'étiquette féminin. 

Une belle première approche de la notion de masculin-féminin puisque l'enfant connaît déjà les noms des mâles et des femelles de beaucoup d'animaux. Nous avons d'ailleurs travaillé sur le vocabulaire mâle, femelle, bébé de nombreux animaux l'année passée. Voir ici! 

Par la suite, on sort la fiche d'auto-correction afin que l'enfant vérifie. À ce moment, on l'invite à classer les étiquettes afin que la femelle d'un animal donné se retrouve à côté du nom du mâle de cette même espèce (le bouc à côté de la chèvre, le chat à côté de la chatte, etc).

Ensuite, nous sortons des étiquettes avec des déterminants (déjà travaillé en début de grammaire... voir mon long billet ici). On retrouve à la fois des déterminants articles définis et indéfinis, l'enfant pouvant choisir entre celui de son choix. Lors de l'auto-correction avec la fiche, nous ferons remarquer à l'enfant que l'on peut employer 'le, la' ou 'un, une' à chaque fois. Seul exception, le (l') devra nécessairement être placé avec le mot 'ours'.  

Ensuite, on observe avec l'enfant que tous les mâles sont précédés des déterminants 'un' ou 'le' et les femelles des déterminants 'une' ou 'la'. On explique alors à l'enfant que lorsqu'on retrouve les déterminants 'un' ou 'le' devant un nom, on dit qu'il s'agit d'un nom masculin. Je place alors une étiquette où il est inscrit 'masculin'  sur le mot 'mâle'. Ensuite, on poursuit en disant que lorsqu'on retrouve les déterminants 'une' ou 'la' devant un nom, on dit qu'il s'agit d'un nom féminin. Je place cette fois une étiquette inscrit 'féminin' sur le mot 'femelle'. 
Ici, on voit à droite la fiche d'auto-correction.

Pour le l', on explique que ce déterminant ne nous permet pas de savoir s'il s'agit d'un nom masculin ou féminin, mais pour le découvrir nous pouvons remplacer le l' par 'un' ou 'une'. 

Téléchargement de mon document ici. Ce document est fortement inspiré de celui que j'avais vu sur le blog de Libellule. Comme je n'aie jamais vu ce document en téléchargement quelque part, je le met ici. Ce document et le précédent sont modifiables à votre guise.  


2ème étape
Maintenant le vocabulaire de 'masculin et féminin' est bien connu. Pour ce deuxième exercice, le tri se fera sur des noms divers et pas seulement sur des noms d'animaux, comme l'activité précédente. Pour cet exercice, les étiquettes sont composées du déterminant et du nom ensemble. L'enfant doit lire l'étiquette (exemple : le vélo) et doit la classer dans la bonne colonne 'masculin ou féminin'. Comme toujours, l'enfant effectue ensuite la correction de son travail avec la fiche d'auto-contrôle.

Téléchargement de mon document ici.

3ème étape :
Par la suite, ma grande s'entraîne avec les différentes fiches de tris de masculin-féminin faites par la maman du blog Family & Co. On y retrouve également les exercices pour les tris du singulier-pluriel. Ces documents sont très complets et tirés du livre 'Pédagogie scientifique tome 3 de Maria Montessori'- livre où elle parle longuement de la grammaire dans sa pédagogie. On trouve dans ce document, 8 séries de tris. La première portant sur l'ajout du 'e' à la fin des noms féminins. La 2ème, portant sur les terminaisons 'eur' qui deviennent 'euse' au féminin. Ensuite, les terminaisons 'er' qui deviennent 'ère' ; les terminaisons 'teur' qui deviennent 'trice', etc. Bref, un beau tour d'horizon!  

Ici, elle travaille sur la série 3 (les mots en 'eur' qui deviennent 'euse' au féminin. Sur cette photo, on aperçoit également une fiche des règles (ajout d'un 'e', mots en 'eur' qui deviennent 'euse', mots en 'teur' qui deviennent 'trice'...à lire à l'enfant) qui fait partie du document offert sur le blog de Family & Co.
edit : sur la photo, ma grande a les fiches de règles, mais normalement ces fiches ne sont pas présentées à l'enfant tout de suite. Il doit d'abord avoir traversé toutes les séries plusieurs fois. L'enfant tentera de lui-même de trouver ces règles. 

Voici où je range toutes ces séries (et celles sur le singulier-pluriel en vert)  
Dans les petits tiroirs se trouvent toutes les petites étiquettes, et à droite, dans le cartable blanc, on y trouve les feuilles d'auto-correction. Tout est numéroté selon le numéro de la série, alors l'enfant se retrouve facilement.

Afin de mieux intégrer tout ceci, je demande à ma grande d'écrire dans son cahier de grammaire les mots au masculin et au féminin.

Par la suite, on peut également proposer à l'enfant de former un nom féminin à partir d'un nom masculin avec un choix entre plusieurs étiquettes.

Avec des fiches comme celle-là : 

... et des étiquettes comme celles-là :

L'enfant place le déterminant au féminin, et trouve la bonne terminaison de ce nom pour le mettre au féminin parmi le choix d'étiquettes jaunes. 



Singulier-pluriel

Parallèlement à ces activités sur le masculin-féminin, ma grande fait également le même type de tri d'étiquettes, mais cette fois pour la notion de singulier-pluriel. Ce dossier se trouve également sur le blog Family & Co cité précédemment. Les premières séries, nous trouvons des noms qui prennent un 's' lorsqu'au pluriel. Puis, l'on trouve les mots qui se terminent par 'aux' au pluriel. Bref, elle passera encore une fois par plusieurs séries (6 pour le singulier-pluriel) afin de voir les différentes terminaisons que prennent les mots lorsque misent au pluriel. 

Mais auparavant, je lui aie introduit cette notion de façon plus concrète (bien qu'elle connaissait intuitivement le concept). 

Pour l'activité, on écrit sur deux cartons, les mots 'singulier' et 'pluriel'. On prépare également des cartons de différents noms, chacun se trouvant une fois au singulier et une fois au pluriel (ex. : bouton, boutons).  

On fait lire à l'enfant un premier carton d'un nom au singulier, et on l'invite à y placer un objet qui y correspond. On fait de même pour tous les mots au singulier que l'on place en colonne (comme la photo ci-haut). À la fin, on demande à l'enfant de lire tous les mots de la première colonne en insistant sur le fait que l'on y trouve qu'un seul objet pour chacun. C'est à ce moment que l'on explique à l'enfant que lorsqu'il n'y a qu'un seul objet, on dit que ces mots sont au 'singulier' et on place l'étiquette 'singulier' en haut de cette colonne. Ensuite, on fait lire un mot au pluriel, et on demande à l'enfant de placer le reste des objets qui y correspondent. On procède ainsi pour tous les autres mots en s'assurant de placer les mêmes mots vis à vis l'un de l'autre. On demande à l'enfant de lire cette nouvelle colonne constituée en insistant sur le nombre d'objets à côté de chaque carton. On explique alors à l'enfant que lorsqu'il y a plusieurs objets, on dit que ces mots sont au 'pluriel' et on place l'étiquette 'pluriel' en haut de la colonne. On demande à présent à l'enfant de lire en alternance les mots 'singulier' - 'pluriel' vis à vis en mentionnant encore le nombre d'objets dans chaque colonne. Finalement, on invite l'enfant à tenter de trouver une différence entre la colonne 'singulier' et celle 'pluriel'. S'il ne trouve pas, nous pouvons le guider, mais sans lui donner la règle. Découvrir soi-même la règle a bien des avantages sur la compréhension de celle-ci. Cela est bien plus profitable que si la règle est simplement donnée à l'enfant sans qu'il n'ait eu à fournir un travail personnel pour sa découverte.  


Et voilà! Ensuite, les idées sont infinies pour s'amuser avec la grammaire et s'exercer! J'ai d'ailleurs trouvé de très bonnes idées sur le blog de Balthazar et compagnie où la maman a utilisé la pédagogie Montessori pour aider son fils avec ces devoirs de grammaire. Génial! 

Ici, ma grande avait d'abord placé les cartons 'le cheval' et 'la jument', et afin d'élargir la notion de déterminant, je lui aie demandé : 'qu'est ce que tu dis si le cheval t'appartient?'. Elle a répondu : 'mon cheval'. Même chose, mais avec la jument (ma jument). 

Ensuite, ma grande s'est amusée à trouver des déterminants au pluriel : 'les, des, ses, mes'. Et, on voit encore qu'au pluriel, il n'y a pas de distinction entre le féminin et le masculin, alors il faut remplacer les déterminants par 'un' ou 'une'. 

Ensuite, elle ne s'arrêtait plus (elle adore faire ces exercices de grammaire), et elle a voulu trouver des verbes  pour mettre les animaux en action. 

Puis, elle a voulu trouver des adjectifs pour les décrire. Une belle occasion pour pratiquer les accords! ;)









15 commentaires:

  1. Merci, c'est très complet, et il y a des idées que je n'avais pas lu ailleurs ! (tu vas me dire, je n'ai qu'à lire l'extrait de la pédagogie scientifique, mais je n'ai pas encore eu le courage).

    Et les fichiers modifiables, c'est super, je n'ai plus qu'à changer la police pour une cursive :)

    RépondreEffacer
  2. Ça fait plaisir que cela puisse servir! ;)

    RépondreEffacer
  3. tiens, tu as 8 séries par genre/nombre ?
    Je n'en ai vu que 6 en formation.

    Minouchette.

    RépondreEffacer
  4. (J'oubliais : j'aime beaucoup ton rangement - dispendieux, mais très réussi !)

    Minouchette.

    RépondreEffacer
  5. Les règles de grammaire ne sont normalement pas données à l'enfant (même après avoir placé les cartons) : pour les noms par exemple, c'est la toute dernière étape avant de passer aux adjectifs, lorsque l'enfant a fini ses séries, qu'il a pris le temps de bien les intégrer. Il tire alors les questions, et refait les étapes nécessaires pour trouver la règle s'il ne trouve pas la réponse de lui-même.
    C'est cette répétition qui lui permet d'ancrer les notions. (Attention à ne pas aller trop vite, il y a généralement quelques mois qui se passent avant d'aboutir aux règles)

    Bonne continuation,
    Hélène

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'ai fait une mise à jour sur mon billet afin de ne pas induire en erreur mes lecteurs. ;) Merci de la correction!

      Effacer
  6. J'ai prise les séries du blog Family&Co, et il y en avait 8. ;)

    Merci Hélène pour cette précision! C'est le genre de détails qui nous échappent sans formation. ;) Mais en relisant votre commentaire, cela me semble effectivement plein de logique lorsqu'on regarde la pédagogie Montessori dans son ensemble : on expérimente beaucoup avant de sortir les règles et les explications. ;) Merci de me le rappeler! Cela me reviendra davantage à l'esprit pour la suite! ;)

    RépondreEffacer
  7. Bonjour
    Auriez-vous une astuce simple pour expliquer la différence verbe-nom ? Ils doivent deja intégrer des terminaisons -ent sans savoir repérer les verbes..
    merci

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Avez-vous lu ce billet? http://ecoledesamours.blogspot.ca/2013/01/les-debuts-de-la-grammaire.html

      Pour ma grande, ces présentations du nom et du verbe ont suffi afin qu'elle ne se mélange pas entre les deux.
      Je ne sais pas si cela répond à votre questionnement... sinon, n'hésitez pas à préciser votre questionnement, je tenterai plus de précision. ;)

      Effacer
  8. Un énorme merci ... tout est plus clair ! Pour les élèves de CP aussi. Merci sincère

    RépondreEffacer
  9. Merci pour tout ce bon travail, que je compte utiliser avec mes élèves, qui me fait gagner du temps et qui les motivera certainement !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis bien contente que cela serve et soit apprécié.

      Effacer
  10. Bonjour Sicosico,
    Merci pour ce partage !!! Je recommence la grammaire avec mon grand 10ans (qui n'a visiblement pas retenu grand chose de ses années d'école) et la fait découvrir à mon petit 7ans... J'ai fait les boites de grammaire jusque l'adjectif et pour le moment, ils adorent ... Merci merci merci !!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil commentaire! Cela me fait tellement plaisir que cela puisse servir! Amusez-vous bien avec la grammaire! ;)

      Effacer